Google+

Quand le meilleur chef du monde 2019 parle de champagne

par / 30 novembre 2018 Non classé No Comments

On en parleArticle(s) connexe(s)

Arnaud Donckele, le chef de la Vague d’or à Saint-Tropez, a été désigné il y a quelques jours « meilleur chef du monde 2019 ». Nous l’avons rencontré au mois d’août dernier et avons parlé avec lui de champagne et gastronomie… Voici quelques extraits de l’entretien qui sera publié dans le numéro de juin de Bulles & Millésimes…

« Pour moi, il y a une véritable connivence entre le champagne et la gastronomie. Cette association ne doit surtout pas être une affaire de spécialistes. Il ne doit pas y avoir de blocage lié à des personnes qui auraient plus de connaissances » nous a expliqué Arnaud Donckele fin août. Celui qui n’était pas encore « Meilleur chef du Monde 2019 » nous a consacré une matinée pour parler des associations entre le plus célèbre des vins à bulles et sa cuisine. « Pour moi, un grand champagne doit d’abord être lisible par tous, très facilement. Ensuite, les associations ne sont pas des affaires d’érudits mais d’amateurs de bonnes choses. Notre travail à nous cuisinier et aux chefs de caves est avant tout de tuer les frustrations et de donner du plaisir ». Et d’ajouter autour de l’accord avec les notes sucrées : « Un dessert ne tue pas forcément un champagne. J’aime l’association par exemple avec une note de pamplemousse. »

 

L’intégralité de cet entretien sera publiée dans le magazine Bulles & Millésimes de juin 2019. Et pour les amateurs, Arnaud Donckele sera mercredi 4 décembre à Épernay pour réaliser, avec Arnaud Lallement, un dîner en l’honneur de Richard Geffroy, le chef de caves de Dom Pérignon qui va prochainement quitter ses fonctions.

 

Entretien réalisé par Anaïs Roussange-Chaillou
et Jean-Baptiste Duteurtre

Photos : Anaïs Roussange-Chaillou

Jean-Baptiste Duteurtre

Laisser un commentaire

Email (ne sera pas publié)