Google+

Louvois : l’écrin de Laurent-Perrier depuis un quart de siècle

par / 30 avril 2014 Non classé No Comments

On en parleArticle(s) connexe(s)

Réservé à la réception des clients de Laurent-Perrier, le château de Louvois est une très belle demeure champenoise où le chef, Valérie Marchandise, met en vedette les vins de la Maison grâce à une cuisine bourgeoise.

 

Démonté puis reconstruit pièce par pièce au XVIIe siècle, l’histoire du château de Louvois ne pourrait tenir entièrement dans ce magazine. Il faudra retenir que les travaux du parc et du bâtiment ont été achevés en 1681 et qu’il appartenait alors à François Michel Le Tellier, marquis de Louvois. Près d’un siècle plus tard, il deviendra la propriété des filles de Louis XV avant d’être confisqué à la Révolution. En 1826, il est démantelé avec vente des pierres puis du bois. Cinquante ans plus tard, Frédéric Gabriel Chandon de Brailles lui redonnera ses lettres de noblesse. Durant la première guerre mondiale, il fut transformé en hôpital.
L’histoire contemporaine retiendra l’achat de ce château par Bernard de Nonancourt en 1989, il y a tout juste 25 ans. « L’idée dès le départ a été de faire de Louvois un écrin pour la cuvée Grand Siècle, notre cuvée de prestige qui a une image forte » explique Valérie Marchandise, l’intendant et chef de cuisine du château. Et d’ajouter : « Monsieur de Nonancourt souhaitait ainsi promouvoir l’élégance, l’art de vivre à la française. »
Aujourd’hui, ce sont uniquement les invités de Laurent-Perrier qui profitent de cette superbe demeure. Déjeuner, dîner ou étape de 24 heures, les amis de la Maison sont reçus dans ces lieux par une équipe très professionnelle dirigée par Valérie Marchandise.

Jean-Baptiste Duteurtre

Laisser un commentaire

Email (ne sera pas publié)