Google+

La menace des sparklings espagnols et italiens

par / 19 février 2015 Non classé No Comments

De récentes études de FranceAgriMer et de l’OIV (organisation internationale de la vigne et du vin) sur dix ans laissent entrevoir un véritable boum des vins effervescents italiens et espagnols sur le marché général des Sparklings. « Ils sont devenus des alternatives au champagne du fait de prix beaucoup plus bas, notamment sur les marchés clés commes les Etats-Unis et le Royaume Unis » estime l’OIV repris par la Revue Vinicole Internationale. France AgriMer, toujours dans la RVI, affirme : « la France a perdu 13 points de marché en volume et 10 poins en valeur entre 2003 et 2013. »

Autant dire que la bataille ne fait que commencer et que la fillière champenoise doit avoir un œil sur le rétroviseur et adapter sa communication en conséquence…

Dans ce contexte, le champagne « doit poursuivre son exigence de qualité et légitimer un positionnement unique, fondé sur la rareté et la qualité », estime Thibaud Le Mailloux, le porte-parole du CIVC cité cette fois par la Revue du Vins de France. Et la RVF de donner également la parole à Pierre-Emmanuel Taittinger. Le président de la maison éponyme affirme : « La production de vins mousseux dans le monde répond à la pénurie de champagne (…) Je ne suis pas inquiet (…) à condition de poursuivre tous les efforts de qualité pour préserver le mythe qu’est le champagne. »

Jean-Baptiste Duteurtre

Laisser un commentaire

Email (ne sera pas publié)