Google+

Deux nouvelles cuvées de William Deutz

par / 7 novembre 2018 Non classé No Comments


Si l’idée de William d’assembler une ou plusieurs parcelles d’un même cru et d’un même cépage ne vit pas le jour de son vivant, c’est aujourd’hui chose faite par la volonté de Fabrice Rosset le président de la maison Deutz et par le talent du Chef de Caves Michel Davesne et de son équipe.

Avec le millésime 2012, l’exercice est sublimé. La symbiose entre le travail consciencieux des ouvriers amoureux de la terre, le don des sols et de la Nature résulte en deux styles de vin dont il s’agit de préserver la personnalité originale et convaincante.

De la pente abrupte, idéalement exposée aux faveurs du ciel, le fruit gorgé de soleil de « La Côte Glacière » restitue la chaleur d’âme. Un brin d’opulence et une générosité non exubérante donnent relief et matière au cépage noble.

À un jet de pierre de là, le visage légèrement tourné vers l’Est, l’offrande de « Meurtet » est tout en finesse et en précision. Un Pinot Noir drapé de soie fine, d’une élégance « moins méridionale » que son alter ego de plein sud. Une minéralité qui s’inscrit comme une trace de craie plus fine sur le damier magnifique du cœur vigneron de la Champagne.

Jean-Baptiste Duteurtre

Laisser un commentaire

Email (ne sera pas publié)