Google+

Bollinger R.D. 2002 : dans les coulisses d’un lancement de cuvée

par / 10 mars 2014 Non classé 2 Comments

On en parleArticle(s) connexe(s)

Bollinger a choisi 2014 pour relancer – la cuvée R.D., « Récemment Dégorgé ». Un vin prestigieux célébrant son demi-siècle ! À cette occasion, la maison d’Aÿ a mis en place une stratégie destinée à asseoir davantage encore la notoriété de sa marque auprès des amateurs. Bulles & Millésimes vous propose de découvrir les arcanes d’une communication savamment dosée.

Coffret RD02 deboutC’est un petit scoop pour les amateurs de la Maison et un grand pour les fans de James Bond. Dans le 24ème volet de ses aventures dont la sortie est attendue fin 2015, l’agent britannique 007 devrait boire Bollinger R.D. 2002 ! En attendant le retour du héros de Ian Fleming sur grand écran, le second trimestre 2014 a été placé sous le sceau des festivités célébrant  la (re)naissance de « La » cuvée haut de gamme de Bollinger.

« 2002 est un millésime majestueux qui arrive cinq ans après le précédent. Réussir son lancement est donc primordial pour Bollinger, reconnaît Clément Ganier, le directeur marketing de la maison agéenne. Il s’agit là de notre objectif principal cette année. Croyez-moi,  je n’ai aucune envie de le rater. »

Le dirigeant entend faire mouche en touchant, grâce à ce nouveau vin, le plus large public possible. Et il souhaite faire coup double en communiquant sur l’ensemble de la gamme Bollinger. « Un tel millésime, c’est une Ferrari qui rehausse l’image de la Maison et fait mieux connaître encore la marque, » estime Clément Ganier.

Un plan de relance a donc été soigneusement élaboré par les équipes Bollinger. Les premiers temps forts de ce lancement ont eu lieu mardi 25 mars en Grande-Bretagne et vendredi 28 en France. Le Président de Bollinger, Jérôme Philipon a dévoilé la nouvelle cuvée à une poignée de journalistes, tous spécialistes du vin et triés sur le volet. Au menu, des repas gastronomiques proposés à une trentaine de convives et démontrant que ce 2002 peut se marier harmonieusement à des mets au style très variés.. Des jeux gustatifs autour des températures de service du champagne ont donné une touche ludique à ces rendez-vous pour lesquels un nouveau verre Bollinger avait même été conçu.

Le deuxième volet du lancement de la cuvée Bollinger R.D. 2002 a lieu depuis mai. Des réceptions sont organisées dans divers pays à l’intention des clients et amis de la maison Bollinger. « Ce ne sont pas des événements bling-bling », se défend Clément Ganier, assurant que « ce n’est pas le style de la maison ». « Nous préférons parler de réunions de famille. »

 

Pour créer l’événement autour de leur cuvée mythique, les équipes de la Maison ont épluché les archives de l’entreprise, en quête de tout document en lien avec l’histoire de Bollinger RD. Ils ont découvert ce qui est devenu le premier « prétexte » marketing : 50 ans de millésimes de Bollinger R.D.. En effet, le premier millésime date de 1952 et le nouveau porte l’étiquette 2002. Cet anniversaire permet ainsi de mettre en valeur  l’histoire de la maison et notamment le rôle essentiel d’Elizabeth Bollinger, la véritable créatrice de la cuvée.

Le second  volet du dispositif met en avant le caractère exceptionnel du produit.  Ici, le chef de cave de la maison, Gilles Descôtes, prend les rênes et se charge de révéler les « secrets » de ce qui fait de Bollinger R.D une cuvée tellement hors du commun.

Ces deux axes de communication sont repris au sein des dossiers de presse et lors des évènementiels organisés par la Maison. Si les traditionnelles campagnes de publicité figurent au programme, la maison n’oublie pas les nouvelles technologies avec un volet articulé autour des réseaux sociaux, notamment au travers de la diffusion d’un vidéo clip même si en France, loi Évin oblige, cette communication sera réduite à sa portion congrue.
Un lancement royal au service de sa majesté Bollinger…

 

Jean-Baptiste Duteurtre

 

Jean-Baptiste Duteurtre

2 Commentaire

  1. J’adore le champagne

  2. Enfin un magazine de qualité sur le Champagne !

Laisser un commentaire

Email (ne sera pas publié)