Google+

110 000 bouteilles de champagne sous le Rocher monégasque

par / 7 mars 2014 Non classé No Comments

On en parleArticle(s) connexe(s)

C’est un lieu qui ne se visite pas mais qui a déjà accueilli des hôtes très prestigieux. Dans un des caveaux de la cave de l’Hôtel de Paris à Monaco, le Prince Albert a ainsi fêté ses 20 ans entouré de ses parents. Mais aujourd’hui, ces 1 500 m2 sont essentiellement destinés au stockage de toutes les bouteilles servies dans les 33 points de restauration de la société des Bains de Mer à Monaco. Qu’il s’agisse d’un flacon proposé sur la carte du trois-étoiles Louis XV ou celle de la brasserie du Café de Paris, chaque bouteille a passé quelques mois minimum, mais plus souvent des années, dans les casiers de ces longs couloirs.
« Nous avons ici en stock 350 000 bouteilles de 3 500 références différentes. Parmi elles, il y a un tiers de champagne » explique le chef caviste, Gennaro Iorio. La boisson alcoolisée la plus vendue sur le Rocher est donc le champagne. Sur toutes les cartes, les marques de maisons dominent très largement. Moët, Ruinart, Roederer, Taittinger, Mumm, Gosset, Deutz, Duval-Leroy ou Perrier Jouet sont ainsi très proposés. Les bouteilles les plus chères à la vente sont les rosés de Dom Perignon et Cristal qui se facturent entre 500 et 1 000 euros l’unité selon l’établissement. La valorisation de l’ensemble des bouteilles de ce lieu est d’environ 12 millions d’euros, prix d’achats des bouteilles.
La cave de l’Hôtel de Paris recèle quelques pépites qui ne sont plus aujourd’hui en vente. Au fil des caveaux on peut ainsi se trouver face à un Margaux 1850. Côté champagne, les plus anciens flacons sont des millésimes Moët 1911 et 1923, un Krug collection 1928 ou encore un Bollinger 1929. Ces bouteilles devraient prochainement être transférées dans un musée spécialement aménagé dans la cave.

 

Jean-Baptiste Duteurtre

Laisser un commentaire

Email (ne sera pas publié)